En fonction de votre activité professionnelle, de votre statut social, certains contrats vous seront spécifiquement réservés (Professions Médicales et Paramédicales, Experts Comptables, Gérant Majoritaire …).

A distinguer, la prévoyance sous la forme de prestations (déductible fiscalement) :

  • Couvrir une éventuelle incapacité de travail : les indemnités journalières.
  • S’assurer en cas d’invalidité partielle ou totale : la rente d’invalidité.
  • Conserver son indépendance financière : la rente de dépendance.
  • Protéger les revenus de votre conjoint : la rente de conjoint.
  • Garantir le financement des études des enfants : la rente éducation

de la prévoyance sous forme de capital (non déductible fiscalement)

de la prévoyance dont les cotisations n’entrent pas dans le champ des dispositions de la loi Madelin

Bon à savoir

En premier lieu, il vous faut bien distinguer vos besoins personnels en matière de prévoyance, directement liés à vos revenus professionnels (Rémunération & dividendes), de ceux de votre entreprise (Frais Généraux, Garantie Homme clé, …).