La rente éducation est la transformation partielle d’un capital garanti en cas de décès.

Sa vocation est d’assurer le financement des études supérieures des enfants, en cas de décès du parent. Le montant de la rente est progressif, et ce, jusqu’aux 26 ans des enfants tout autant qu’ils poursuivent bien leurs études supérieures. A défaut, celle-ci cessera à leur majorité.

Dans le cadre des assurances collectives, la rente éducation est le plus souvent intégrée aux garanties. Dans le cas d’un salarié ne disposant pas de cette protection, il lui faudra envisager d’y souscrire personnellement. Dans un tel cas, cette rente éducation est systématiquement couplée à un capital décès.

Dans le cas d’un Indépendant, la rente éducation peut être souscrite dans le cadre de la loi Madelin, puisque assimilée à prestation déductible.

De nombreuses formules de prévoyance regroupent le capital décès, la rente de conjoint, la rente éducation …

Bon à savoir

La souscription d’une rente éducation est une option proposée dans la plupart des contrats d’assurance décès, souscrits à titre individuel.

A contrario, certains contrats de prévoyance collective l’instaurent systématiquement, les conventions collectives de référence en imposant la garantie.