Parce que le décès touche chaque année plusieurs milliers de familles en France, laissant bien souvent le foyer avec peu, voir même sans ressources, la rente de conjoint est là pour épauler le conjoint survivant et lui permettre de faire face aux conséquences financières d’un tel évènement.

Le principe de la rente de conjoint

La rente de conjoint permet de compléter les prestations en cas de décès, versées habituellement sous la forme d’un capital, qui ne constitueront pas toujours un revenu régulier et suffisant. Cette rente de conjoint se compose :

  • soit d’une rente de conjoint de type viagère, qui complète vos droits effectivement acquis antérieurement à votre décès, par ceux supposés acquis au terme de votre carrière professionnelle.
  • soit d’une rente de conjoint de type temporaire, versée dans l’attente de la pension de réversion des régimes de retraite complémentaire. Cette rente est fonction des droits réels acquis à votre décès.

Bon à savoir

La rente de conjoint, tout comme la rente éducation, sont techniquement une transformation d’une partie de capital assuré en cas de décès. Ces deux rentes peuvent  se cumuler si nécessaire.